Des moyens supplémentaires pour l'IUT

Ce mercredi 16 mai 2018, le président de l'Université de La Réunion, Frédéric Miranville et le directeur de l'Institut universitaire de technologie (IUT), Richard Lorion ont rencontré à Paris au Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation la directrice générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle (DGESIP), Brigitte Plateau.

Dans un contexte où les formations courtes et professionnalisantes comme les DUT et les licences professionnelles sont de plus en plus prisées à la fois par les jeunes réunionnais et par les entreprises du territoire, l’enjeu de ce rendez-vous ministériel était de taille pour les dirigeants de notre Université.

En effet, les offres de DUT à La Réunion sont deux fois moindre qu’en France métropolitaine (3,5% de l’offre locale de formation contre 7,3% au national), alors même que la proportion de bacheliers technologiques et professionnels y est largement supérieur à la moyenne nationale. Cette situation est particulièrement préjudiciable à la réussite post-bac des jeunes réunionnais, ainsi confrontés à une rupture d’égalité dans l’accès aux formations technologiques supérieures.

Le président de l’Université et le directeur de l’IUT avaient donc à cœur, non seulement de poursuivre leur stratégie de développement de l’IUT - passant notamment par l’ouverture à la prochaine rentrée universitaire d’un nouveau Département dédié aux Techniques de commercialisation -, mais aussi et surtout d’obtenir les moyens complémentaires nécessaires à la mise en place de cette nouvelle offre.

Le plaidoyer engagé en ce sens avait d’ailleurs trouver écho favorable auprès du parlementaire réunionnais David Lorion qui en janvier dernier avait posé une question orale à la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation sur les mesures envisagées par le gouvernement pour accompagner l’ouverture de nouveaux DUT à La Réunion.

Sensible au respect des annonces alors formulées dans la réponse apportée par la ministre à sa question orale, le Député David LORION a donc tenu à accompagner le président de l’Université et le directeur de l’IUT à cette rencontre ministérielle du 16 mai.

Ainsi, après avoir entendu l’argumentaire convergent des universitaires et du parlementaire sur l’urgence à remédier au sous-dimensionnement de l’IUT de La Réunion, la DGESIP Brigitte Plateau a confirmé l’attribution des moyens demandés pour le développement d’une offre de qualité :

- En termes de moyens humains : octroi de 5 nouveaux emplois (2 en 2018 et 3 en 2019)
- En termes de moyens financiers : attribution d’une dotation d’amorce du nouveau département techniques de commercialisation.

Le président de l’Université et le Directeur de l’IUT se réjouissent des avancées ainsi obtenues pour offrir de meilleures chances de réussite et d’insertion aux jeunes réunionnais. Ils adressent leurs remerciements les plus chaleureux au Député de la 4ème circonscription pour son
intervention décisive dans ce dossier.

Le président de l’Université de La Réunion reste entièrement mobilisé, avec l’ensemble de son équipe, pour continuer à porter haut la voix de l’établissement auprès des instances nationales.