DUT Hygiène, Sécurité, Environnement

L’objectif du DUT Hygiène, Sécurité, Environnement est de former des techniciens supérieurs spécialistes de la gestion des risques, de la santé et de la sécurité au travail ainsi que de la protection de l’environnement, au sein d’entreprises et administrations. Dans l’industrie ou dans le secteur public, il veille à la sécurité du personnel et des installations (chaufferies, installations électriques, installations de ventilation, d’aération, de gaz médicaux…) et contribue à l’amélioration des conditions de travail.

Les connaissances scientifiques et technologiques acquises au cours de la formation lui permettent d’identifier un risque (incendie, pollution…), de l’analyser, de mettre en place des mesures préventives et de vérifier leur efficacité. Animateur et formateur, il informe le personnel et organise des stages de sensibilisation à la sécurité.

Semestres 1 et 2 : 

Santé, Sécurité au travail, Environnement, Développement Durable 

Méthodes et outils de communication 

Aspects juridiques et économiques des organisations 

Mathématiques 

Biologie humaine et écosystèmes 

Sécurité des produits et des installations 

Sciences biologiques, microbiologie et humaines appliquées 

Chimie et rayonnements dangereux 

Technologie des machines et de la construction, physique appliquée 

Conduite de projets 

Projet professionnel et personnel 

Semestres 3 et 4 : 

Méthodes et outils de communication 

Aspects méthodologiques de l’évaluation des risques 

Aspects organisationnels, réglementaires et techniques des risques (CHSCT) 

Environnement des situations de travail 

Sécurité radiologique, biologique, chimique, nucléaire et explosion 

Sécurité des installations et des équipements 

Protection de l’environnement et Développement Durable 

Conduite de projets 

Modules complémentaires 

Stage ou alternance 

10 semaines en DUT 2ème année 

• De bonnes connaissances scientifiques et technologiques permettant d’appréhender correctement les phénomènes physiques, chimiques, biologiques et organisationnels nécessaires à l’identification et l’évaluation du risque, ainsi que de choisir les moyens de prévention et de protection les plus adaptés dans le contexte technico-économique du moment, tout en prenant en compte les enjeux humains, matériels et financiers liés à une situation d’accident, 

• Une bonne maîtrise des aspects juridiques ainsi qu’une bonne perception de la dimension économique de la gestion du risque, afin de proposer à sa hiérarchie et aux instances compétentes la meilleure démarche à mettre en oeuvre dans le contexte réglementaire de l’entreprise ou l’administration, 

• De réelles aptitudes en matière de communication et de relations humaines. Dans le cadre de son activité professionnelle, le technicien HSE est en effet confronté à tous types de publics : opérateurs, agents de maîtrise, cadres, chefs d’établissement, entreprises extérieures, agents de service de l’état,... Il doit sensibiliser, former, conseiller, convaincre, être attentif à la dimension psychosociologique du comportement des individus et des groupes, acquérir la maîtrise des concepts, développer les techniques de communication interne et externe. 

• Technicien en prévention des risques professionnels 

• Inspecteur dans un organisme de contrôle et prévention 

• Contrôleur qualité/ sécurité 

• Professionnel en protection de l’environnement 

• Chargé de sécurité en entreprise ou collectivité 

• Officier pompier (après concours) 

A La Réunion : 

  • Licence professionnelle Qualité, Hygiène, Sécurité, Santé, Environnement à l’IUT 
  • Licence (L3) Biosanté 
  • Licence (L3) Sciences de la Vie 

En métropole : 

  • Licences professionnelles spécialisées en prévention des risques, en qualité ou protection de l’environnement 
  • Ecole des métiers de l’environnement