Salut Christophe,

Nous n’avions pas forcément prévu de nous réunir si tôt pour parler de toi, sans toi.

Nous n’avions pas forcément l’habitude de te décrire avec autant de plaisir, et autant de tristesse.

Et pourtant nous nous retrouvons là, nombreux en salle de réunion, de l’autre côté de l’équateur, pour évoquer les routes que nous avons tracées ensemble au département Génie Civil de l’IUT de La Réunion : tous ces collègues et amis sont présents pour toi.

Alors chacun y va de son qualificatif pour brosser le portrait du « Père Paillier », de la « vieille canaille » ou du « TOF » pour les plus proches…

Très vite tout le monde s’accorde pour louer ta rigueur, ton engagement dans tes actions, ton charisme, ta sensibilité et ton humour raffiné.

Bien sûr, tout le monde se souvient de ton côté entier et passionné qui t’a permis de diffuser des savoirs de haut niveau, de lutter contre des aberrations administratives, d’affirmer haut et fort le rôle de l’enseignement qui place l’étudiant au coeur du système. Tes qualités de pédagogue et ton engagement avec le monde industriel resteront un exemple pour nous tous, et bien au-delà de nos murs puisque de nombreux professionnels et étudiants louent la Licence Professionnelle de Monsieur Paillier plutôt que de se souvenir du nom exact du diplôme.

D’ailleurs, tous les témoignages qui émanent des anciens étudiants s’accordent pour rappeler que tu les emmenais vers le chemin de la réussite : c’est un beau cadeau que tu leurs a fait.

Au-delà de tes qualités professionnelles, tu as su à maintes reprises nous impressionner lors de tes enchainements entre activités festives et sportives : matches de tennis en 5 sets, repas gastronomiques, tours de l’île en vélo, soirées conviviales à profiter de la vie… là aussi, ta passion et ton engagement étaient entiers et ton regard pétillait de bonheur.

Mais voilà, aujourd’hui nous devons accepter ton départ et essayer de combler le vide que tu laisses au département Génie Civil et à l’IUT.

Repose en paix dans ton fief, sur tes terres en Dordogne.

Nous essayerons d’épauler ta fille Johanne, ta compagne Nadine et ton frère et serons fiers de leur remémorer les moments partagés entre collègues et amis.

Merci pour tout ce que tu nous as apporté, merci de ta joie de vivre.

Merci de nous rappeler la valeur de la vie.

Tes collègues et amis de l’IUT