Amélioration de la QVT à l'AURAR

Les troubles musculo-squelettiques, une maladie qui affecte les articulations, tendons et les muscles représentent 87% des maladies professionnelles déclarées en 2020 . 

Tous les salariés sont donc potentiellement concernés et l’âge ainsi que l’ancienneté au poste sont des facteurs aggravants.

Dans ce domaine, l’ergonomie au poste de travail se développe de plus en plus dans les entreprises. Cette notion d’ergonomie intervient en lien avec la qualité de vie et les conditions de travail. Cette QVCT désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier l’amélioration des conditions de travail pour les agents et la performance globale des établissements.

Dans ce cadre, des étudiants de deuxième année de DUT Hygiène Sécurité Environnemnet ont eu l’opportunité de mener un projet afin d’améliorer la qualité de vie au travail sur le projet tuteuré avec l'Aurar,  privilégiant le plan ergonomique.

Ce projet est  encadré par Monsieur Laurent THIERY en partenariat avec le département HSE et les étudiants :

  • Anne Laure SANDANCE,
  • Julianna FRUTEAU DE LACLOS, 
  • Thomas DIJOUX,
  • Baptiste FRANCOIS-MARIE.

Par la suite, les données récoltées lors de ce projet vont être utilisées pour proposer et instaurer des pistes d’améliorations sur le poste de travail des employés de l'AURAR.
 

NOTA BENE :

La qualité de vie au travail comprend plusieurs aspects :

  • le bien-être au travail,
  • l’intérêt au travail,
  • les conditions de travail,
  • le sentiment d’implication,
  • une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.

Lorsque l’on parle de l’aspect ergonomique du poste de travail, on fait référence à la discipline qui essaye de comprendre les interactions entre le travail et l’Homme. On parle donc de l’adaptation des conditions de travail à la personne qui l’effectue.


L’objectif principal est le suivant -> l’ amélioration de la qualité de vie des collaborateurs du point de vue ergonomique.